Menu Content/Inhalt
GSM de la locale

0474 267232

 
Ecolo Péruwelz

Projection du film de Gilles Vernet

"Tout s'accélère"

Le jeudi 23 mars à 19h
à l'Arrêt 59 (Péruwelz)

Tout s'accélère

 

De plus en plus de citoyens ressentent une saturation temporelle difficile à vivre. L’accélération de notre développement économique et technologique entraîne une désynchronisation croissante avec nos rythmes naturels et avec ceux de la Terre mère. Petit à petit nous réalisons que ce n’est pas seulement la planète mais aussi nous-mêmes que nous menons à l’épuisement.

Et pourtant, malgré tous les signaux démontrant que l’on touche aux limites du système (environnementales, psychologiques, sociales ou financières), loin de décélérer, nous accélérons davantage !

Les élèves d’une classe de CM2 du 19ème arrondissement de Paris tentent de comprendre avec leur maître les raisons de ce paradoxe. Avec leur vision d’enfants, ils nous livrent une nouvelle lecture du monde et du temps.

Ils s’interrogent sur le rôle de l’argent, sur la volonté de puissance, sur le goût pour les sensations fortes et sur notre rapport à la mort qui nous poussent à accélérer.

Cinq personnalités, dont Nicolas Hulot, spécialistes de ces questions, viennent enrichir la réflexion et nous apporter des clés de compréhension qui ouvrent les perspectives d’un "autrement" qui nous tend les bras.

Voyage pédagogique, philosophique et onirique, ce film porté par la musique de Sébastien Dutertry vise à éveiller les consciences et les sens pour nous permettre de penser d’autres possibles, à titre individuel et collectif.

 

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

 

Ancien trader, Gilles Vernet a travaillé dans les années 90 dans les plus grandes banques internationales. Vivant à un rythme frénétique, il a tout quitté en 2001 après avoir appris que sa mère était atteinte d’une maladie incurable.

Passionné de longue date par la question du temps et du développement exponentiel de la modernité, c’est la lecture du livre « Accélération » d’Hartmut Rosa qui l’a décidé à réaliser un film sur ce sujet. Pour la première fois, un livre proposait une analyse philosophique de ce phénomène dont ses années dans la finance lui avaient montré en même temps le pouvoir et l’absurdité.

En partageant ses interrogations avec ses élèves, il a été sidéré par la justesse de leurs réflexions et a décidé de filmer cette classe multiculturelle, symbole de l’école Républicaine, qui livrait une image bien plus optimiste que celle véhiculée parfois par les média.

 

Adulte 5 euros, étudiant 3 euros, gratuit (moins de 12 ans)

Réservation : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.


 


 

Saint Valentrain

Saint Valentrain 2017

Des membres de la locale Ecolo Péruwelz remercient les naveteurs avec des sourires,
des nouvelles surprenantes et du chocolat.

 


 

Souper Ecolo Péruwelz 2017

Souper Ecolo Péruwelz 2017

 


 

Zéro déchet

 


Ecolo distribue des petits fruitiers

A Péruwelz, le samedi 26 novembre

  • de 10h à 12h, à l'entrée de la Cité de La Roe
  • de 14h à 16h dans le nouveau quartier près de la gare au "Clos des Hauts Trieux
Nous vous y attendons nombreux

Distribution d'arbres fruitiers - Ecolo Péruwelz

 

De nombreux aliments arrivent dans nos assiettes après avoir parcouru des milliers de kilomètres. Un exemple parmi d’autres : la Belgique importe autant de pommes qu’elle n’en exporte...

Ce système mondialisé, qui vise le profit avant tout, rend difficile le contrôle de toutes les étapes de la chaîne. Des aliments pas toujours de qualité, des risques pour la santé, une délocalisation de l’emploi, un impact accru sur l’environnement… sont quelques-unes des conséquences de ce mode de production.

Face à cela, Ecolo soutient à tous les niveaux de pouvoir le développement des circuits courts.

Un circuit court, c’est un mode de production et de commercialisation de l’alimentation qui vise à rapprocher le producteur du consommateur. Du champ à l’assiette, de l’étable à la table… Un chemin plus direct avec des plus-values multiples pour l’économie locale, pour la qualité de l’alimentation et pour l’environnement.

Soutenir les circuits courts, c’est une démarche simple avec de grands effets et aussi facile que de planter un arbuste !

 

 


 

Une délégation de la locale écolo Péruwelz
à la manifestation contre le CETA et le TTIP

L’Union européenne et les Etats-Unis négocient un traité de commerce et d’investissement (le T.T.I.P) alors qu’un accord du même type est aussi négocié entre l’UE et le Canada (le CETA). Ils visent à libéraliser les échanges commerciaux et donneraient énormément de pouvoir aux multinationales, représenteraient un danger pour notre environnement et notre santé

Ecolo et Groen étaient présents, le mardi 20 septembre 2016, aux côté des associations dans les rues de Bruxelles pour réclamer l’abandon de ces négociations.

Ecolo Péruwelz y était aussi.

Ecolo Péruwelz

Comme le souligne Zakia Khattabi et Patrick Dupriez sur le site d’écolo,

« Une telle mobilisation verte ne date pas d’hier. Depuis le début de l’année 2014, Ecolo est à la pointe du combat contre les traités de libre-échange, TTIP, CETA, et TISA. En mai 2014, Ecolo était le seul parti à réclamer la fin des négociations du TTIP, face au MR, au PS et au cdH. Depuis, un long travail de conviction et de mobilisations, avec les citoyens et les associations, a heureusement permis de faire évoluer la position de certains de ces acteurs politiques. Plus de 100 motions "hors TTIP" ont été votées à l’initiative d’Ecolo dans les conseils communaux à Bruxelles et en Wallonie. 
Ecolo a déposé un projet de résolution au Parlement de Wallonie et a demandé l’organisation d’auditions de la société civile. Suite à cela, le Parlement de Wallonie s’est prononcé pour une suspensions des négociations du TTIP (même si nous aurions préféré l’arrêt pur et simple). Le Parlement de Wallonie s’est également prononcé contre le CETA, et a demandé au gouvernement wallon de ne pas autoriser le gouvernement fédéral à signer le CETA. A ce stade, c’est toujours la position du gouvernement wallon, et il est nécessaire qu’il tienne bon malgré les pressions du gouvernement fédéral ! Nous l’avons rappelé hier dans les rues de Bruxelles ! »

 


ECOLO ET LE DUMPING SOCIAL

 

Suite à une question du groupe Ecolo au Conseil provincial du Hainaut, la Province s'est attelée à la rédaction d'une charte pour lutter contre le dumping social. Cette charte est particulièrement contraignante pour les entreprises qui remportent les marchés publics pilotés par la Province du Hainaut, dont des marchés communaux (notamment ceux de Péruwelz). Cette charte a été votée à l'unanimité. Pour rappel, les quatre mousquetaires du groupe Ecolo au Conseil provincial sont : Julie Crucke (Courcelles), Philippe Cornet (Luttre), Jean-Pierre Urbain (Dour) et Marc Guilmin (Péruwelz).


Lors du conseil communal d'avril 2016, Yves Wuilpart, conseil communal Ecolo de Péruwelz, a interpellé le Collège à ce sujet. Voici son interpellation et la réponse orale de M. le Bourgmestre D.Westrade



UN ESPOIR ?


Le 23 juin 2015, le député wallon écolo Stéphane Hazée posait une question précise à propos de la Neuve Chaussée et ses dangers au Ministre Prévot (CDH).

Au moment de répartir la manne ministérielle en janvier 2016, celui-ci a prévu 5,5 millions pour la réfection de la N60, l'accès au futur zoning Polaris et pour le contournement.

La réponse que le Ministre avait donnée à l'époque concernant la Neuve Chaussée était brève et négative. Nous nous réjouissons de cette autre décision.

Mais une annonce et de l'argent prévu, ce n'est pas tout.

Nous allons maintenant suivre comment cet argent sera utilisé.

 

 


 

BUDGETS CPAS ET COMMUNAL 2016

 

BUDGET CPAS


A l'ordinaire

Pour Ecolo, une bonne gestion du CPAS passe par une maîtrise financière mais aussi par l'efficacité et la qualité des services rendus aux moins favorisés dans notre population, ainsi que par la consolidation d'un personnel en formation continue.

Nous ne nions pas que des efforts réels ont été réalisés depuis quelques années.

Mais la commune doit toujours aider le CPAS . Pour 2016, la contribution communale est réduite, d'après le budget, de 13.000 euros, ce qui est peu par rapport aux +/-3.000.000 euros donnés par la ville.

Ecolo constate que les dépenses de personnel ont été calculées sans indexation. Pourtant, il paraîtrait qu'une indexation soit possible en septembre.

Malgré tout cela, le budget 2016 se présente en déficit.

Bien entendu, l'idéal était un budget en équilibre pour une bonne gestion financière.


Vote d'Ecolo : abstention

 

A l'extraordinaire

1.000.000 d'euros sont prévus au budget pour des investissements à la Herseautoise. Pour l'achat de matériaux. Mais seulement 100.000 euros pour la réalisation des travaux (la main d'oeuvre) : c'est peu. Nous rappelons qu'il s'agirait d'aménager des locaux pour les bureaux du CPAS dans une partie de la Herseautoise. Et l'autre partie ?


Vote d'Ecolo : abstention

 

BUDGET COMMUNAL

 

A l'ordinaire

Le budget présente un boni à l'exercice propre (pour 2016) de 648.920 euros. Magnifique ?

En fait, la commune-comme d'autres en Wallonie- est confrontée à des chiffres fantaisistes ou irréalistes imposés par l'autorité. IPP (revenus de vos impôts), Fonds des communes, Zone de secours...


En ce qui concerne les taxes, la commune a dû augmenter le prix des sacs poubelle de 0,50 à 0,65 euros et la taxe sur les immondices de 20% (décision d'Ipalle). Ceci dit, il faut savoir que Péruwelz produit plus de déchets que n'importe quelle commune de la zone Ipalle. Pas glorieux... La ville est en mauvaise posture pour s'opposer à cette augmentation...

Nous regrettons que la ville ne mène pas une politique préventive de réduction des déchets.

Cela éviterait des coûts supplémentaires dus aux dépôts sauvages qu'il faut évacuer.


Vote d'Ecolo : abstention parce que nous ne pouvons pas nous appuyer sur des projections réalistes.

 

A l'extraordinaire

Wiers se taille la part du lion avec 3.116.000 euros inscrits au budget sur un total de 7.395.000 euros. Trop pour les résultats escomptés ?

A travers le budget, pas de prévision incluant une politique touristique.

Quant à la finition des travaux de la gare, ce n'est pas pour demain.

La gare est éclairée tous les soirs (utile ?) pour pouvoir admirer les laids panneaux cachant les baies remarquables. Heureusement que le Foyer culturel a investi les lieux dans le cadre de Péruwelz, Ville des mots.


Vote d'Ecolo : négatif

 

 



Conférence-débat 09/12/2015  - Ecolo Péruwelz




ZACC 1 derrière la gare

Bien que le collège ait réduit le nombre d’habitations de rez + 3 à rez + 2, le nombre de logements par hectare reste élevé (30 à 50 logements par ha).


En 2019 sortira de terre à Dour, fief du Ministre Di Antonio, un nouveau quartier situé dans une ZACC. L’idée est de  créer un quartier très paysager qui garde le côté vert de la nature . A Dour, on préconise 18 logements à l’ha afin de respecter cette volonté de conserver un espace très vert. A méditer.


Par contre, les Ministres Magnette, Furlan et Di Antonio proposent de créer, de rénover et de se reconcentrer sur les pôles urbains et une enveloppe de 150.000.000 d’euros sera consacrée à cet effet. Nous pensons ici aux bâtiments de l’ancienne Maison des jeunes, de l’abattoir, des établissements Gilac etc…


Faut-il à Péruwelz répondre au choc démographique ? Ecolo est assez sceptique car sur 10 ans, il n’y a eu que 100 habitants en plus.

27/11/2015

 



POSSIBLE DEMENAGEMENT
DES SERVICES DE L'HOTEL DE VILLE ?

L'action d'Ecolo Péruwelz en la matière nous semble plus productive qu'une pétition.
Au conseil communal de juin 2015, Yves Wuilpart a développé calmement les arguments du groupe contre le déménagement des services communaux installés à l'Hôtel de ville vers la Herseautoise et A PROPOSE une alternative pour ces locaux vides près de la rue de la Ferté:
une partie serait réservée aux services du CPAS et l'autre serait dévolue à l'installation d'une entreprise d'économie sociale, soit une entreprise qui doit être rentable mais au profit de personnes ayant peu de qualifications.
A nous, à vous de convaincre la majorité .
octobre 2015

 

 


 

Une réponse bien courte et bien décevante

 

Question écrite de Stéphane HAZEE à Maxime PREVOT, Ministre des Travaux publics, de la Santé, de l'Action sociale et du Patrimoine

Sécurisation des piétons et des cyclistes sur la RN 60 à Péruwelz



Question écrite (N° 620) du 23/06/2015

La RN 60 a déjà fait l'objet d'une série de questions au sein de notre Parlement.

Je souhaite interroger Monsieur le Ministre sur la Neuve Chaussée à Péruwelz et plus précisément sur le tronçon compris entre le rond-point près de l'autoroute E42 et le rond-point de la Résistance, véritable carrefour d'entrée dans la ville de Péruwelz. En effet, faisant suite au constat établi sur place, plusieurs facteurs rendent ce tronçon problématique, voire dangereux pour les usagers doux.

Tout d'abord, il s'agit d'une route régionale à deux bandes comportant de chaque côté un espace non protégé réservé aux vélos. Malheureusement, ces pistes cyclables ne sont plus maintenues en tant que telles, les panneaux ad hoc ayant été enlevés et remplacés par des panneaux « piste dégradée ».

Ensuite, entre les deux ronds-points précités se sont installées de nombreuses surfaces commerciales qui génèrent un grand passage de piétons ou de cyclistes. Ainsi, l'on voit régulièrement sur les côtés non protégés de la chaussée (ou les « pistes cyclables » précitées) se déplacer des personnes à vélo, mais aussià pied avec des caddies et/ou des poussettes d'enfants tandis que d'autres traversent cette chaussée pour aller d'un magasin à l'autre. Précisons qu'un grand nombre de ces personnes, souvent sans voiture, viennent de Péruwelz centre et y retournent.

Enfin, sur cette portion de la Neuve Chaussée, la vitesse maximale autorisée est de 70 km à l'heure et y circulent des camions de tous types qui s'ajoutent au trafic considérable de la RN 60. Ce n'est qu'après le rond-point de la Résistance, soit très près du centre-ville, qu'est placé le panneau interdisant le passage des camions de + de 5 T.

Ce qui inquiète localement, c'est la situation des cyclistes et piétons placés en danger potentiel sur cette chaussée.

Monsieur le Ministre a-t-il déjà été informé des préoccupations spécifiques décrites plus haut concernant ce tronçon de la RN 60 à Péruwelz ? Le SPW dispose-t-il d'éléments pour analyser cette conjoncture particulière des lieux ?

Compte tenu des premiers constats sur les risques potentiels qu'ils peuvent encourir, quelles mesures peuvent être prises pour sécuriser dès à présent la RN 60 sur la Neuve Chaussée en ce qui concerne les usagers doux ?

Quelles mesures sont prises pour entretenir, voire réhabiliter, les pistes cyclables ?

Quels aménagements peuvent être réalisés pour améliorer la circulation et la traversée des nombreux piétons le long et aux abords des commerces situés de part et d'autre de la RN 60 ?

Par ailleurs, en concertation avec le ministre en charge de la Mobilité, comment pourrait se voir améliorée l'offre des TEC en matière d'arrêts ?

Réponse du ministre - 10/07/2015

Le réaménagement de la portion du tronçon de la RN 60 à Peruwelz dont il fait référence dans la question est à mettre en lien avec la création du contournement de Péruwelz.

L’ouverture du contournement permettra de réétudier l’aménagement de cette section de la RN 60 afin de dissuader le trafic de transit et favoriser l’accessibilité.

Les moyens budgétaires à disposition actuellement permettent à l’heure actuelle l’entretien ordinaire, une réhabilitation plus importante devant être intégrée au programme budgétaire futur.

Pour l’instant, le trafic de transit circule par cette voirie. À ce stade, il est dès lors prématuré de procéder à une redistribution de l’espace entre les différents usagers afin de permettre une meilleure accessibilité vers les commerces implantés de part et d’autre de cette voirie.

Les éléments cités dans la question parlementaire ont justement conduit à proposer le contournement de Péruwelz et la situation pourra être améliorée dès la réalisation de celui-ci.

 

 


 

BUDGET COMMUNAL 2015


A l'ordinaire, le budget 2015 a été voté positivement par le groupe Ecolo.
Nous notons qu'il n'y a pas de taxes nouvelles et que la dette est maîtrisée.

Plusieurs éléments ont certainement joué :

  • l'administration est très professionnelle ;
  • le fonds des communes est plus favorable à Péruwelz qu'auparavant- et à raison. Concrètement, la ville reçoit plus d'argent depuis quelques années parce que les critères ont changé et que ceux-ci correspondent plus à la situation socio-économique de la commune, ainsi qu'à ses obligations (Péruwelz est une ville de +/- 18.000 habitants avec ses écoles, ses crèches ...). Mais l'augmentation du fonds des communes s'arrêtera en 2018.
  • la taxation à Péruwelz est déjà très élevée par rapport aux communes environnantes. Il ne faut pas exagérer si la ville veut attirer des nouveaux habitants qui paient des impôts.

En revanche, Ecolo s'est abstenu à l'extraordinaire :

  • certains projets sont absents ou avec des budgets si peu élevés qu'ils n'avanceront certainement pas en 2015. Par exemple : la gare ;
  • d'expérience, nous savons que seulement la moitié de ce qui est annoncé sera entamé. Quant aux promesses...Souvenez-vous, nous aurions dû avoir un tram en 2014 !

Par contre, nous espérons que la démolition et la dépollution des anciens ateliers Demarbre (près du nouveau quartier derrière la gare), l'aménagement du coeur de Wiers et la rénovation de la salle de la Verte Chasse se réaliseront bel et bien rapidement !


 

BUDGET CPAS 2015

Ecolo a voté positivement à l'ordinaire. Nous sommes satisfaits de l'évolution des finances du CPAS alors que les mêmes services seront donnés à la population.
En son temps, la Région wallonne a imposé plus de synergie entre les communes et leurs CPAS , une politique prônée depuis longtemps par Ecolo. Il y a non seulement une vision plus globale des finances de la commune mais aussi des économies d'échelle.
N'oublions cependant pas que des licenciements ont participé au redressement des finances du CPAS.
En outre, des incertitudes planent sur l'avenir de tous les CPAS, notamment avec l'arrivée des exclus du revenu d'insertion (une mesure fédérale du gouvernement précédent où Ecolo n'était pas présent).

A l'extraordinaire, Ecolo a voté négativement, notamment à cause des coûts engendrés par la Herseautoise. Non seulement la commune ne connaît toujours pas la destination de ce bâtiment, magnifiquement rénové de l'extérieur, mais elle paie déjà les mensualités relatives à l'emprunt. Quant aux remboursements pour la nouvelle aile du home Petit Gobert, ils ne commenceront qu'en 2015 et généreront donc des dépenses supplémentaires par rapport à 2014.

 

 


 

PROGRAMME STRATEGIQUE TRANSVERSAL



Ecolo ne peut qu'approuver la démarche d'un programme stratégique transversal. Cette réforme a d'ailleurs été initiée par le gouvernement wallon précédent, auquel Ecolo participait .
Péruwelz est ville-pilote dans ce domaine : nous approuvons entièrement la démarche, qui est celle du bon sens.

Malgré tout, cet exercice a ses limites :

  • Le programme s'étend de 2013 à 2018. Nous sommes quasi en 2015. Quand on voit ce que vous voulez réaliser- même en partie-, vous avez intérêt à vous y mettre sans tarder.
  • Les feuilles reçues sont un catalogue de bonnes intentions, où tous les éléments, tous les objectifs, sont placés sur le même niveau.


-d'un côté, 'organiser un accueil des nouveaux habitants', ce qui n'exige pas une mobilisation générale et complexe, 'aménager le carrefour rue Réthibaut et Pont-à-la Faulx', 'acheter deux camionnettes'
-et d'un autre côté, 'restaurer la Basilique de Bonsecours', 'mettre en place un outil de gestion du territoire' ou 'réaliser le programme d'ancrage du logement conformément aux conditions arrêtées par la Région wallonne'.

Ecolo a repéré peu d'innovation, de créativité au niveau de l'économie, du logement ou dans le secteur culturel. Dans ce dernier cas, ce n'est pas l'objectif 'valoriser Péruwelz par le biais de Mons 2015' qui nous fera changer d'avis. Dans le secteur touristique, vous visez Bonsecours comme pôle touristique quasi unique. Est-ce bon ou non, nous ne jugeons pas, mais nous constatons que le choix est fait.

Nous serons particulièrement attentifs à la réflexion p.6 :
'Il incombera à l'Administration de guider l'autorité décisionnelle dans la balance des intérêts afin que, chaque fois, l'intérêt général, l'objectivité et l'égalité l'emportent sur les intérêts particuliers'.

Enfin, s'il est bien un domaine où la stratégie doit être transversale, c'est celui de l'affectation des gros immeubles appartenant à la commune. Nous citerons : la Herseautoise, la gare, l'ex-Maison des Jeunes et l'Hôtel de Ville. Certains éléments se trouvent dans des chapitres séparés mais nous craignons qu'il n'y ait pas de vue d'ensemble.
A  Ecolo, nous estimons d'ailleurs que des décisions si importantes et qui engagent Péruwelz pour des dizaines d'années, mériteraient un débat préalable associant les politiques et la population.
Dans ce domaine comme dans d'autres , nous n'avons plus droit à l'erreur, d'un point de vue financier et moral.



 

Refinancement de NO TELE : le point de vue d'Ecolo Péruwelz en accord avec Ecolo Picardie


NO TELE, comme télévision régionale, doit être soutenue. C'est un outil précieux au service de la collectivité, de la culture et de la Wallonie picarde. L'avenir de NO TELE se joue sur trois volets. Le premier est l'enjeu financier, le deuxième est l'enjeu programmatique et le dernier est celui de l'indépendance journalistique.

Sur l'enjeu financier, Ecolo Péruwelz est conscient de l'importance d'un financement public, tant pour permettre la survie de la télévision régionale que pour privilégier l'indépendance journalistique, ce qui serait différent avec des investisseurs privés. De plus, Ecolo veut souligner que les efforts de gestion demandés à NO TELE ont été réalisés, grâce notamment à la collaboration de ses travailleurs. Ecolo Péruwelz est aussi conscient des difficultés budgétaires de chaque commune, et pour cela, avance la piste d'un financement pluriannuel jusqu'en 2018, afin d'atteindre à ce moment-là les 3,95 euros par habitant. Ce financement doit être clair et engageant. Il n'est pas question de faire planer sur NO TELE un stress chaque année quant à la suite du financement.

Le deuxième enjeu, cher à Ecolo, est de garder une place privilégiée aux émissions culturelles, communautaires et citoyennes. En effet, vu les difficultés rencontrées, la tentation est grande de ne réaliser que des émissions économiques 'rentables'. Pour Ecolo Péruwelz, c'est une dérive. Il conviendra d'être vigilant.

Le troisième enjeu est la garantie de l'indépendance journalistique. Ecolo exige une couvertur médiatique indépendante des pouvoirs en place, qui ne doit pas être remise en question selon les ressources financières différentes des communes.

Enfin, Ecolo pense qu'à terme, il faudrait réfléchir à des pistes de financements alternatifs où le citoyen pourrait prendre une place plus active en tant que consommateur critique et responsable.

CONSEIL COMMUNAL DU 5 NOVEMBRE 2014

 

 


 

Interpellation d'un citoyen sur notre site

En ce mois de novembre 2014, nous avons été interpellé par un citoyen sur notre site. Un citoyen chômeur,qui en a assez de ressentir le dédain de beaucoup (qui ont la chance de ne pas être au chômage...) vis-à-vis des 'chômeurs-profiteurs'. Il fait remarquer très justement que le discours officiel est qu'il faut faire travailler les gens plus longtemps mais que dans la pratique, dès le début de la cinquantaine (ou même avant), on ne veut pas vous engager parce que vous êtes trop vieux.

Quant aux jeunes, on ne veut pas les engager non plus parce qu'ils n'ont pas d'expérience.

Nous rappelons qu'Ecolo est en faveur d'un plan 'tandem' qui permettrait à un travailleur plus âgé et expérimenté de coacher un plus jeune. De plus, Ecolo a toujours été pour l'individualisation des droits aux allocations : pourquoi un cohabitant, par exemple,  a-t-il moins de droits qu'un autre ?

 


Les écolos, ça ne sert à rien ? Que nenni !

Plusieurs exemples parmi tant d'autres :

  1. Depuis des années, Ecolo Péruwelz réclame un accès pour personnes à mobilité réduite au Centre culturel Arrêt 59.
    C'est chose faite... Provisoirement. Une rampe d'accès a été installée lors du dernier salon 'Ô courant' dans 'La Verrière' permettant un accès par la rue Duelz à la salle d'exposition et à la grande salle.
    Cette rampe était un prêt du Plan de Cohésion Sociale. Vers une solution définitive pour l'Arrêt 59 ?

  2. Par le biais d'actions et d'interpellations, Yves Wuilpart et Eddy Calonne se battent depuis longtemps contre les dépôts sauvages et le manque de réaction de la commune en matière de déchets. Il semble que les autorités communales prennent maintenant le problème à bras le corps. En outre, une caravane joliment rhabillée, dite La Caravelle, servira lors de manifestations publiques pour aider les citoyens à trier leurs déchets. La commune avait introduit ce projet. Sélectionné, celui-ci a reçu un subside de l'ex-ministre Ecolo Ph.Henry pour sa réalisation.

  3. A la Province du Hainaut, Marc Guilmin et ses trois collègues Ecolo ont réussi à trouver une majorité pour faire adopter une résolution relative à l'intégration de clauses environnementales et sociales dans les cahiers des charges des marchés publics. Suite à plusieurs interpellations, ils sont parvenus à transformer l'offre des cantines et restaurants scolaires provinciaux (dans le secondaire et le supérieur) vers l'utilisation de produits locaux et de qualité. C'est un peu grâce à leur pression que la Province du Hainaut met en oeuvre son projet Proxial (proximité-alimentation).

ALORS, LES ECOLOS, ILS NE SERVENT A RIEN ?

 

 


GroenPlus Oost-Vlaanderen
dans le Tournaisis

GroenPlus

Début août aura lieu un voyage d'échanges de GroenPlus Oost-Vlaanderen dans le Tournaisis.
Ce séjour comprendra des visites à Tournai, Bernissart mais aussi Péruwelz.
Ces activités se dérouleront du lundi 4 août au jeudi 7 août avec entre autres un souper paëlla à la Maison de Village de Callenelle le lundi soir.
A la fin du séjour, des 'plumes vertes' récompenseront des initiatives écologiques ; la Poudrière sera l'un des lauréats.
Si vous voulez rejoindre le groupe pour l'une ou l'autre activité, vous pouvez envoyer un mail pour plus de détails à Pierre Willems.

Une petite précision : les GroenPlus, ce sont les membres plus âgés de Groen (55+).

 


 

MERCI !

 

Vous avez voté Ecolo le dimanche 25 mai. Merci à vous, Péruwelziens et Péruwelziennes, de nous avoir fait confiance.

Voici un rappel des résultats sur Péruwelz :

Chambre     6,5%
Région        7,2%
Europe        9,4%

A la Région, notre candidat local, Eddy Calonne, réalise un score honorable en Wallonie picarde mais aussi à Péruwelz, malgré une place moins visible de 3ème suppléant et dans le contexte de 'vedettariat' que vous connaissez. La liste Europe, quant à elle, permet à Ecolo de réaliser le 3ème score sur Péruwelz, après le PS et le MR.

Des résultats globalement décevants bien sûr mais c'est avec détermination que nous reprenons le flambeau, forts de votre soutien.

Merci encore à vous qui croyez au projet Ecolo. De Péruwelz à l'Europe, une autre politique est possible, plus durable, plus solidaire. Plus verte.


 


 

Elections 2014 - Ecolo Péruwelz

 

Eddy Calonne - Elections 2014

 


 

C'est officiel :
Ecolo Péruwelz peut vous annoncer la présence d'Eddy Calonne
à la 3e suppléance sur la liste REGION
pour les élections de mai 2014.

 

Eddy Calonne

 

La première suppléance est occupée par Simon Varrasse, conseiller communal à Mouscron et la deuxième par Coralie Ladavid, conseillère communale à Tournai.
Nous vous rappelons que la première place effective revient à Ronny Balcaen, député fédéral sortant, et la deuxième à Chloé Deltour, conseillère communale à Mouscron.
Que du beau monde !

 


Jean-Marc Nollet
Jean-Marc Nollet


Le Gouvernement wallon et le Ministre de tutelle J-M.Nollet viennent de publier la liste des écoles, maisons communales, CPAS, asbl...qui, suite à un appel à projets, ont été choisis pour bénéficier de l'UREBA exceptionnel.

Ces subsides serviront à l'isolation des bâtiments, le remplacement de châssis ou l'amélioration du système de chauffage.

Un bol d'air pour toutes ces institutions, mais surtout des économies d'énergie qui perdureront des années.

Péruwelz n'a pas été oublié.

Nous citerons : le Home Petit Gobert (2 projets), le Foyer de Roucourt (4 projets), l'enseignement fondamental de l'Athénée rue Flament et l'Institut Saint-Charles, section fondamentale de la rue Pont-à-la-Faulx.

 


COMMUNIQUE DE PRESSE


Ecolo Péruwelz s'incline devant la décision de l'administration wallonne de ne pas accepter le vote du conseil communal désignant M.Yves Wuilpart comme représentant de la minorité à la CCATM de Péruwelz. Nous continuons de penser qu'il subsiste un flou dans la législation lorsque la minorité ne peut s'entendre sur un candidat.

Néanmoins, nous tenons à préciser ceci :

  • Ecolo tient trop à la démocratie pour essayer d'intervenir auprès de l'administration ou du Ministre de tutelle, dans ce cas précis le Ministre Ph.Henry, pour protéger un de ses membres. Nous ne l'avons donc pas fait ;
  • Nous remercions le conseil communal d'avoir voté massivement pour notre candidat Y.Wuilpart lors du premier vote, reconnaissant ainsi ses compétences ;
  • Nous remercions l'ancienne CCATM, toujours aussi motivée et qui a prolongé d'un an son travail de façon efficace.


Nous souhaitons bon vent à la nouvelle CCATM, composée d'anciens membres et de nouveaux. Nous ne doutons pas qu'elle pourra travailler sereinement pour le bien de la commune de Péruwelz.

 


Péruwelz : les écolos dénoncent les pratiques environnementales d'Ecofrost
notélé - 15/11/13


Ecolo Péruwelz est jumelé à Groen Ronse (Renaix)

Notre ami Wouter Stockman est devenu échevin de l'environnement suite aux élections communales. La Ministre flamande de l'environnement vient d'accorder 43.420 euros à la ville de Renaix pour l'acquisition de 2,17ha de terres agricoles dans le but de créer un nouveau bois. 16 projets étaient en lice et 5 d'entre eux ont été retenus, dont celui de Renaix. Bravo à Wouter pour son travail !


Enquête publique Centre Sport et Nature de Péronnes

Lettre d’Ecolo Péruwelz aux autorités communales de la ville de Péruwelz


Madame, Monsieur,


Nous constatons que le projet a certes été revu à la baisse, comme entre autres le ski en toutes saisons et l’exploitation du côté sud du Grand Large. Néanmoins, Ecolo Péruwelz formule les objections suivantes :

-Le projet reste mégalomane avec ses 800 hébergements ;
-La problématique de la mobilité reste entière. Prévoir un parking de 600 places prouve que la pression automobile sera importante si le projet a le succès escompté ;
-La promesse du nombre d’emplois généré par le projet semble fantaisiste et tend d’ailleurs à la baisse . Comment, d’autre part, s’assurer que le Centre favorisera l’emploi local ?
-Les promoteurs mettent tellement en avant le développement durable que cela en devient suspect. Le vert n’est-il pas pour les promoteurs une manière de faire avaler la pilule aux personnes les plus critiques ?

Quatre exemples parmi d’autres :
‘Tous les hébergements, composés de panneaux de bois, devraient être réalisés à l’extérieur, livrés en kit et montés en quatre jours’ (le journal Le Soir) : d’où proviendra le bois ? Fera-t-on appel à des entreprises wallonnes, belges ?
Quel sera le coût énergétique d’un paradis aquatique avec 29 degrés toute l’année ?
Malgré les belles promesses faites concernant l’énergie, on est loin maintenant des normes passives, notamment pour les plus gros bâtiments .
A-t-on songé à une gestion correcte des déchets, notamment pour limiter la masse énorme de  ces déchets engendrée par un tel projet ?

-Il est incontestable que si 55 ha sont urbanisés sur 110 ha concernés, la nature et la biodiversité seront inévitablement atteintes ;
-Un autre élément nous paraît particulièrement grave : à ce stade de la présentation du projet, ‘la commission de suivi’ ne verra pas le jour. Et là, c’est un mauvais signal pour les citoyens qui veulent que les recommandations données aux promoteurs soient suivies d’effet ;
-Enfin, même si nous sommes conscients que la commune d’Antoing est en première ligne pour accepter ou non le projet, nous rappelons que la Région wallonne est impliquée dans celui-ci. Or la Wallonie appartient à tous les Wallons, qui désirent que les deniers publics devenus rares ne soient pas gaspillés.
Nous insistons donc pour que ce projet permette un développement économique REGIONAL ET REELLEMENT DURABLE .


Veuillez recevoir, Madame ,Monsieur, l’assurance de notre parfaite considération.

 


 

Le 14 décembre 2012, la Province du Hainaut en collaboration avec la Fondation pour les Générations futures a remis ses prix du DEVELOPPEMENT DURABLE pour la première fois.

  • 1er prix : la chocolaterie BELVAS de Ghislenghien (chocolats certifiés bio) ;
  • 2e prix : la ville de Mouscron pour sa stratégie de ville durable, coordonnant et fédérant les diverses initiatives prises dans ce domaine ;
  • 3e prix : l'entreprise NATURAWASH de Pont-à-Celles pour un produit de lessive labellisée BIO, fabriquée et conditionnée en Belgique. La production en circuit court permet de vendre le produit moins cher qu'une lessive classique et peut donc être proposée aux magasins sociaux et aux CPAS pour les personnes à faibles revenus.


Merci à tous nos électeurs et électrices qui nous ont soutenus durant cette campagne communale et provinciale.
Pour les élections communales, Ecolo n'a pas démérité puisque Yves Wuilpart, conseiller sortant, garde son siège avec le résultat suivant : 817 voix pour ECOLO soit 8,1% (par rapport à 7,2% en 2006).
Le deuxième siège obtenu vient des élections provinciales où Marc Guilmin est élu sur le canton de Mouscron-Tournai-Péruwelz avec 12,61% sur Péruwelz (+1,34% par rapport à 2006).

Tous partis confondus, Marc Guilmin sera le seul conseiller provincial dans notre ville.
Bravo à Yves et Marc et bonne chance pour leur mandat !

 

Le groupe Ecolo entourant Yves Wuilpart

UNE EQUIPE UNIE POUR LE PERUWELZIS

Conférence de presse d'Ecolo Péruwelz sur notélé
pour la présentation de la liste 24/05/2012



Nouvelle pollution du SPWE à la barrière de Bury
Ecolo Péruwelz dénonce - notélé - 19/04/12


 

Action pieds de vigne 2011
Succès de foule ce samedi 26 novembre sur la Place de Wiers pour la distribution de pieds de vignes

écolo j
Tu as entre 15 et 35 ans et tu t'intéresses à l'écologie ?
Tu es curieux(curieuse) de savoir ce qu'Ecolo J organise à travers la Wallonie et Bruxelles? Va voir sur le site www.ecoloj.be



Voici la photo de Madame Caloptérix vierge,
libellule du genre zygoptera (demoiselle) nom latin Calopterix virgo.
Calopterix virgo Cette photo a été prise sur le site des Marais de la Roë, pas très loin de la Noire Terre....
Une vraie merveille...
Très commune au sud du sillon Sambre et Meuse, elle très très rare chez nous (une seule observation aux marais d'Harchies).
Très exigeante quant à son milieu (qualité de l'eau et des rives) sa présence sur le site prouve que les sources, et donc les ruisseaux, sont de qualité.
Calopterix virgo

Logo Ecolo

La locale de Péruwelz est une des plus anciennes du mouvement, puis du parti ECOLO.
Elle fut créée en 1981.
Depuis, ses membres se sont présentés à divers scrutins sans rater une seule élection communale.
En 2000, après bien des années d’efforts, nous obtenions enfin un siège de conseiller communal.
Yves Wuilpart porte cette responsabilité depuis lors.

Energie: consommer
moins, mieux et autrement!
Rencontre-débat
avec Jean-Marc Nollet
Ministre du développement durable, de la
fonction publique, de l'énergie, du
logement et de la recherche.

Comment envisager un avenir
énergétique le moins coûteux?
Comment construire un avenir
énergétique avantageux pour
tous?
20h : Accueil
20H30 :
-Mot d'Introduction par Eddy
Calonne
- Présentation de Jean-Marc Nollet
- Débat avec le public
22h00 : Conclusions par Baptiste Leroy

I N F O
LUNDI 10 MARS 2014 à 20h30
Maison de Village de Callenelle
rue de Flines 2A à 7604 Callenelle

C O N T A C T
0478/651466
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Ecotruc du mois

TRAVAUX DE FIN D'ETE

Après avoir récolté, vous libérez des espaces au potager. N'oubliez pas de semer de l'engrais vert, de la moutarde, par exemple.
Vous évitez la multiplication des mauvaises herbes et vous protégez, enrichissez le sol en matières nutritives !

Aidez les abeilles à passer un bon hiver : aménagez des abris à peu de frais avec des bûches percées de trous de différents diamètres à accrocher en hauteur.

designed by www.madeyourweb.com